• Mehdi Natech - Directeur de la photographie

LA FUMÉE POUR LES EXTÉRIEURS NUITS

Film: Très court, “Chiens et Loups”

Réalisation: Sarah Beaulieu

Genre: Thriller

Production: Indépendante

Caméra: Sony FS700 + Atomos Shogun+ et objectifs photos canons

EXTRAIT:





Résumé:


Une forêt. Une nuit. Et la lune au-dessus.



C’est autour d’un café, que Sarah Beaulieu, scénariste, réalisatrice et ex-organisatrice des Kino sur Lyon, m’a proposé de participer avec elle au prochain défis Kino Lyon, sur la thématique imposée "Atmosphère" avec la contrainte cinématographique "Hors-champ".

Son projet de film dans un cadre extérieur nuit m’a immédiatement séduit. C’est une contrainte que je ne connaissais pas assez et à laquelle j’avais hâte d’être confronté.

Lorsque nous avons discuté de références iconographiques, celle de Sleepy Hollow nous a apparu totalement approprié.

Nous avons trouvé un décor qui nous convenait, pas loin de lyon, perdu dans les bois mais facile d’accès en voiture ou le chef décorateur Alexandre Nucci pouvait nous reconstruire une cabane en bois.

La difficulté était d’alimenter en électricité le décor. Nous avons frappé à la porte d’une maison qui se situait au début du chemin à 100 mètre de marche. Les propriétaires ont accepté de nous louer 2 circuits 16 ampères monophasés.

Partant de cette contrainte j’ai dû dimensionné mon parc de matériel. Nous bénéficions d’un très petit budget pour de la location et nous pouvions emprunter quelques matériels à des amis.

La configuration caméra qu’on nous prêtait était plutôt satisfaisante en terme de sensibilité car elle était native à 2000iso, compléter par une bague d’adaptation métabonne speedbosster qui nous faisait gagner un diaph et des objectifs Canon série L ouvrant à 2,8f.

En prenant en compte ce niveau de sensibilité, j’ai ensuite calculé la puissance dont je pouvais disposer avec 2 circuits 16 Ampères, moins la perte en ligne dans 100 mètres de câbles dont, une section de 100 mètres était de 2,5 mm2 (en location) et l’autre de 1,5 mm2 (en prêt).

J’ai ensuite pu dimensionner mon parc lumière avec la machine à fumer et incluant une marge d’erreur.

La fumée était un élément indispensable au film. Afin de pouvoir la distribuer sur toute la surface du plateau nous avons raccordé des gaines que nous avons percées. Par chance nous étions en hiver et l’atmosphère froid empêchait la fumée de s’envoler trop vite. Surplace nous nous sommes servi du lit de feuilles mortes pour cacher les gaines de fumée.

La lumière d’effet, un HMI Arri M18 symbolisant la Lune, était est placé principalement en semi-contre ou latérale pour un effet split. Pour créer un effet dramatique dans la cabane elle est positionnée pour avoir un effet Rembrandt. Nous avons aussi utilisé deux SL1 de chez DMG Lumière comme lumière compensatoire.

Evidemment avec beaucoup plus de budget j’aurais souhaité travailler avec un ballon Airstar ou des sources HMI plus importantes pour éclairer les découvertes et de la fumée lourde carboglace.

Mais parfois les petits tournages nous permettent d’être créatif et de travailler avec notre l’environnement.


Photos: Baptiste Decourty


PARIS | LYON | FRANCE
0619190189